Chœur Marc-Antoine Charpentier

Le chœur

Le chœur Marc-Antoine Charpentier est régi dans le cadre de l'association AMAC dont le siège social est situé à Melun en Seine et Marne.

Chef de Chœur: 

Fernando GERALDES

Pianiste - 

Accompagnateur de la chorale :

 Etienne GOEPP

Choristes

Recrutement

Le CHOEUR est ouvert à tous, que vous ayez déjà chanté ou non, que vous soyez musicien ou non.

Aucun titre n'est exigé. Une audition toute simple vous permettra de connaitre votre voix et votre pupitre...

Si vous persévérez, vous devrez adhérer à l'AMAC, l'Association Marc-Antoine Charpentier qui structure les activités de la chorale.

La cotisation est annuelle, à acquitter auprès de la Trésorière de l'association, le chèque à rédiger au nom de AMAC .

Répétitions:

Espace Saint-Jean
 Place Saint-Jean 
77000- MELUN

Provisoirement pour la rentrée 2023:
(en raison de travaux à l'espace St Jean):
Conservatoire des 2 muses:
26 avenue Georges Pompidou
77000- MELUN
 

Tous les jeudis soirs (hors vacances scolaires)    à 20h30

Provisoirement , tous les lundis à 20h30 pour la rentrée 2023

Histoire du Chœur Marc-Antoine Charpentier depuis 1963

1963 - Soixante ans d'existence -2023

La création de l'Association Marc-Antoine Charpentier répond à un besoin devenu évident et nécessaire, à un moment précis de l'évolution musicale dans la cité. C’est ainsi qu'un groupe d'amis, tous aussi passionnés, décidèrent de créer une Association dont le but serait l'encouragement à la pratique musicale, en particulier grâce au chant choral.

Le 3 juin 1963, le Chœur Marc-Antoine Charpentier était né ! Simone Hemmerdinger, excellente pianiste professionnelle, professeur au Conservatoire de Musique de Melun, assura la fonction de répétitrice jusqu'en 1986, date à laquelle elle céda sa place à Etienne Goepp, 1er Prix de Piano, de Musique de Chambre et d'accompagnement du CNSM de Paris. Depuis ce jour, celui-ci assume toujours cette fonction avec grand talent ! En 1966, Jean Martin succéda à l'abbé R.-N. Bréhamet à la direction du chœur. En 1971, il choisit comme adjoint Jean-Claude Salvia qui le seconda avec dévouement et compétence auquel succéda Laurent Bonsang , puis Jean-Jacques Théron et enfin Noël Royon.

Pourquoi ce patronyme « Marc-Antoine Charpentier » ? Tout simplement parce que plusieurs de ses membres fondateurs, après avoir réalisé la restitution d'une Cantate de ce grand compositeur français (« In Nativitatem Domini Canticum »), à partir de manuscrits détenus par la Bibliothèque Nationale de France, venaient de la donner en concert en 1962, et l'enregistrer sur disque, préfacé par le grand musicologue Jacques Chaillet. Tout cela bien avant que la vogue du baroque ne prenne son essor ! Il est d'ailleurs étonnant et regrettable de constater qu'à ce jour, 60 ans plus tard, une faible partie seulement des compositions de M.-A. Charpentier ne soit restituée ! Admiratifs devant la qualité musicale de son œuvre, ils furent également séduits par la personnalité de l'homme, qui tint à marquer son indépendance vis-à-vis du tout puissant Lulli, dont l'attitude leur apparut digne de servir de modèle.

Dès sa création, le Chœur Marc-Antoine Charpentier prit un essor remarquable. Son effectif doubla en l'espace d'un an, pour atteindre la centaine quelques années plus tard, puis se maintenir entre 130 et 140 durant plus de 50 ans ! Cependant, depuis quelques années, cet effectif s’amenuise. En effet, les nouveaux entrants ne compensent pas le départ des anciens dont certains étaient présents depuis l’origine : contraints à l’abandon ! Il est vrai que la société subit d’importants changements qui, souvent, ne favorisent pas le développement culturel : L’attrait qu’exerce la Musique tendant à diminuer. 

Pourtant le rayonnement du chœur demeure. Il est dû, non seulement à la qualité et au nombre des concerts qu'il donne à Melun, Paris et ses environs, en Province, à Paris, et parfois, dans des Festivals et à l'étranger, mais également dans le choix de sa programmation qui va de la restitution d'œuvres anciennes, à la création de compositions contemporaines. Il se manifeste aussi au vu de la promotion de ses membres, dont plusieurs poursuivent une carrière de soliste professionnel.

Quelle motivation pousse ainsi ses dirigeants ? La certitude que seule la Musique constitue un langage commun, accessible à tous, sans aucune connotation pouvant être la cause d'une mise à l'écart. Cette musique est en mesure d'apporter joie, émotion et réconfort à tous, pourvu qu'aucun a priori ne le leur interdise. Cette Musique n'a pas de qualificatif ou plutôt, elle en a plusieurs selon ses différents modes d'expression : Polyphonie de la Renaissance, baroque, classique, romantique, moderne, contemporaine …

Nos maîtres s'appellent M.-A. Charpentier, Michel-Richard Delalande, Rameau, Vivaldi, Bach, Haendel, Haydn, Mozart, Beethoven, Cherubini, Schubert, Brahms, Berlioz, Verdi, Wagner, Bizet, Offenbach, Gounod, Puccini, Dvorak, Fauré, Poulenc, Orff et également des compositeurs contemporains qu’elle a eu le bonheur  de côtoyer, malheureusement décédés aujourd’hui : Bernard Andrès, Jean-Louis Belgrand et Marc Eychenne. 

En soixante années, le Chœur Marc-Antoine Charpentier a pu honorer tous ces merveilleux compositeurs, et nous en sommes particulièrement heureux et fiers.

Leur langage est universel et chacun de nos choristes peut l’aborder et le pratiquer sans aucune préparation particulière. Ils endossent alors la responsabilité d’être leurs interprètes : ils l’assument avec joie, enthousiasme et respect. 

Jean MARTIN

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.